Se cacher derrière son petit doigt

Publié le par Jacques Michaud

Se cacher derrière son petit doigt

Métaphore vacharde qui vous assassine en trois coups de cuiller à pot. Déjà que se dissimuler les réalités et les vérités, ce n'est pas très glorieux mais alors, se cacher derrière son "petit doigt" donne une "dimension" particulière à l'être humain dissimulateur.
J'ai récemment entendu une utilisation décalée dont je ne sais si elle était volontaire ou non : se cacher derrière son arbre, espèce de paronymie sémantique (si je puis me permettre cette invention), puisqu'elle se pose en référence à "l'arbre qui cache la forêt", cet arbre qui dans le fond empêche également de voir la vérité.
On dit aussi de certains qu'ils voient la paille qui est dans l'oeil du voisin alors qu'ils ne voient pas la poutre qui est dans le leur.

Publié dans métaphore

Commenter cet article