Mieux vaut péter en société que mourir tout seul

Publié le par Jacques Michaud

Mieux vaut péter en société que mourir tout seul

Pas une métaphore, pas une image, pas un zeugme, mais un tout simple proverbe paysan, d'ici sans doute, mais d'ailleurs tout aussi assurément. Car je vous le demande : où naissent les proverbes ? Il y en a bien un(e) - je mets le "e" pour laisser accroire que je ne suis pas macho-  qui l'a créé un jour, pour son usage personnel ou pour amuser la galerie. En tout cas, celle qui m'a appris cette phrase, un jour où le brillant soleil me laissait croiire que j'étais le roi du monde, celle-la, qu'on aime parce que c'est notre vieille mère et belle-mère, elle est seule devant la mort qui lanterne à venir la cueillir. Elle aurait dû péter plus, mieux et plus souvent. Voilà où ça mène quand on fait la maligne : on ne croit pas à ce qu'on dit et pourtant, on ne croit pas si bien dire.

Publié dans zeugme

Commenter cet article